Courriel et/ou mot de passe invalide. Réessayez ou cliquez sur le lien « mot de passe oublié ?».
Veuillez entrer une adresse électronique valide.
Veuillez saisir un mot de passe valide
Menu Back

Connéxion Associès aux ventes

Véritable paradis de l’équivalent de la communauté LGBT dans l’Antiquité, la Villa d’Hadrien sert de décor au lookbook de la collection Cruise 2018 pour Homme, immortalisé par Elaine Constantine.
Construite au IIe siècle après Jésus-Christ par Hadrien, l’empereur romain célèbre pour son règne pacifique et sa maîtrise des arts et de la philosophie, la villa était un temple dédié à l’architecture, aux jardins, bassins et colonnes grecs classiques qui forment aujourd’hui d’élégantes ruines.
Dans les clichés aux couleurs vives d’Elaine Constantine, la villa sert de toile de fond à des jeunes hommes qui fixent l’objectif avec un air insolent et désinvolte, vêtus de la collection Cruise 2018 d’Alessandro Michele.
Les photographies les mettent en scène dans des portraits couronnés de laurier doré, ou encore posant avec des moutons, des lapins ou des oies, des personnages secondaires domestiqués à l’allure métaphysique.
Rendant hommage à la jeunesse enchantée et ouverte d’esprit, l’un des sujets favoris de la photographe, les visuels font référence au personnage d’Antinoüs, un jeune amant grec de l’Empereur qui connut une fin tragique avant d’être déifié. Une partie de la villa lui a alors été dédiée, devenant un lieu de culte baptisé Antinoeion. Le décor est devenu un protagoniste à part entière, un monument édifié en l’honneur de l’amour pur, débordant de beauté fragile et tragique à la fois, que seule l’adolescence peut interpréter.

Réputée pour ses portraits vigoureux de jeunes britanniques, respirant le dynamisme et l’originalité, Elaine Constantine répond à quelques questions sur son travail.

Vous devez votre réputation à vos clichés énergiques et colorés d’adolescents. En quoi ce sujet vous fascine-t-il ?
En vieillissant, il nous est de plus en plus difficile de nous abandonner aux plaisirs d’un instant. La vie nous absorbe et la spontanéité se fait rare. J’ai toujours été fascinée par l’idée de capturer cet instant. Peut-être que l’on ressent tous cela plus intensément avec l’âge ?

Comment traduisez-vous la spontanéité dans vos photographies ?
Grâce à un équilibre subtil entre le choix des modèles, la mise en scène et la chance. Cela repose surtout sur le choix des modèles. Au fil des années, j’ai mis au point des stratégies qui m’ont aidée à éliminer les personnes trop timides ou réservées. Il est également primordial d’instaurer une atmosphère chaleureuse et collaborative sur le plateau, en traitant les modèles comme des individus capables d’apporter leur contribution à la création tout en s’amusant avec eux.

Quelle est la source d’inspiration à l’origine des visuels de ce lookbook ?
Ce qui m’a vraiment inspirée, c’est la Villa d’Hadrien et le contraste entre la splendeur feutrée de ces ruines antiques et les couleurs et motifs audacieux de la collection. La Villa d’Hadrien est à bien des égards un décor de mode classique, mais je voulais bouleverser les choses en faisant apparaître les modèles comme s’ils flânaient nonchalamment au coin de leur rue.

Concernant la célébration de la jeunesse, Oscar Wilde a écrit dans Le Portrait de Dorian Gray : « En art, comme en politique, les grands-pères ont toujours tort ». D’après vous, cette citation est-elle vraie ? Pourquoi ?
Non, je ne suis pas d’accord. Les choses sont bien plus compliquées que cela. Je dirais que les jeunes ne peuvent que s’inspirer de leurs grands-pères... Et de leurs grands-mères.
En savoir plus ^
Mute
Unmute
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
 

La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
La photographe Elaine Constantine capture la collection à la Villa d’Hadrien, à Tivoli.La villa de l’Empereur
Mot de passe oublié
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Envoyer
Mot de passe oublié
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Envoyer
Mot de passe oublié?
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Merci
Un e-mail contenant des instructions pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à l’adresse