Courriel et/ou mot de passe invalide. Réessayez ou cliquez sur le lien « mot de passe oublié ?».
Veuillez entrer une adresse électronique valide.
Veuillez saisir un mot de passe valide
Menu Back

Connéxion Associès aux ventes

La militante du maquillage Eszter Magyar révèle les coulisses de @makeupbrutalism et nous donne les clés de l’inspiration de son travail pour Gucci Beauty.
 
Vous vous définissez comme activiste du maquillage, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?
Le maquillage, c’est tellement plus que de la peinture corporelle. C’est l’une des plus anciennes formes d’art, de communication, de codage/décodage, de pression sociale, d’expression de soi, etc. C’est un sujet qui a beaucoup d’épaisseur, et mon but est de faire prendre conscience de cette réalité. Nous vivons à l’ère des tutos, où tout le monde se demande comment faire quelque chose, et jamais pourquoi. J’essaie d’inciter les gens à tout questionner avant de donner leur accord pour quoi que ce soit. Il y a beaucoup de stigmates et d’inconfort autour de la beauté, et je pense que nous pouvons y remédier par l’honnêteté et la créativité. Il faut « normaliser le normal », pour apprendre aux gens à s’accepter. C’est ce que j’essaie de faire en tant qu’activiste du maquillage, même si ce n’est plus une question de maquillage mais plutôt d’esthétique humaine.

Quelle est l’histoire de @makeupbrutalism ?
Professionnellement parlant, je suis maquilleuse. J’ai aujourd’hui 10 ans d’expérience, mais très vite je me suis rendu compte que la beauté classique m’ennuyait, que je préférais l’atypique à la perfection. C’est ce qui m’a amenée à expérimenter avec différentes formes et textures, à ajouter une autre épaisseur à mon travail, à le rendre plus excitant pour moi et pour tout le monde. C’est ainsi que le makeupbrutalism est né. Aujourd’hui, si vous me le demandez, je dirais que le makeupbrutalism est plus un concept qu’autre chose, et ça me va très bien comme ça. Ce qui était à la base une expérience d’art poétique signée d’une maquilleuse est devenu un élément d’identité d’une créatrice conceptuelle. C’est un mélange étrange de conceptualisme, de maquillage, de photographie, d’art et d’activisme qui fait sortir les gens de leur zone de confort. Ce qui est intéressant, c’est que cela évolue sans cesse, avec à chaque fois de nouveaux buts et objectifs. Les objectifs immédiats sont la liberté artistique en ligne, la sensibilisation au sujet, ou encore mon rêve personnel : faire en sorte que makeupbrutalism sorte de l’espace purement virtuel, avec notamment une exposition et un livre.

Qu’est-ce qui vous a inspirée pour créer ces looks Gucci Beauty ?
Un slogan s’est imposé à moi : « it doesn’t have to be perfect, this will make it inimitable » (« il n’est pas nécessaire de viser la perfection, ça en sera d’autant plus inimitable »). Ce slogan allie critique sociale et envie d’être original(e). J’ai commencé à travailler les lèvres, et le but principal était de créer une esthétique désirable qui ne serait pas entièrement « terminée », qui n’aurait pas cette objectif de perfection pour ainsi dire. J’aime vraiment créer en détruisant, donc j’ai supprimé des étapes ou des éléments en jouant avec des techniques et des outils divers et variés, j’ai retourné nos attentes concernant le maquillage des lèvres. Avec les yeux, c’était tout à fait le contraire : j’ai essayé d’en rajouter, avec des perles, pour créer un eye-liner « smoky eye » dont l’effet véritable n’est véritablement ni celui d’un eye-liner ni celui d’un « smoky eye », tout en essayant de rester dans le côté pratique par de petits détails.
En savoir plus ^
Beauté et esthétique humaine vus par le prisme de l’activiste du maquillage Eszter Magyar, de @makeupbrutalism.Le maquillage activiste selon @makeupbrutalism
 

Beauté et esthétique humaine vus par le prisme de l’activiste du maquillage Eszter Magyar, de @makeupbrutalism.Le maquillage activiste selon @makeupbrutalism
Beauté et esthétique humaine vus par le prisme de l’activiste du maquillage Eszter Magyar, de @makeupbrutalism.Le maquillage activiste selon @makeupbrutalism
Beauté et esthétique humaine vus par le prisme de l’activiste du maquillage Eszter Magyar, de @makeupbrutalism.Le maquillage activiste selon @makeupbrutalism
Beauté et esthétique humaine vus par le prisme de l’activiste du maquillage Eszter Magyar, de @makeupbrutalism.Le maquillage activiste selon @makeupbrutalism
Mot de passe oublié
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Envoyer
Mot de passe oublié
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Envoyer
Mot de passe oublié?
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Merci
Un e-mail contenant des instructions pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à l’adresse