Courriel et/ou mot de passe invalide. Réessayez ou cliquez sur le lien « mot de passe oublié ?».
Veuillez entrer une adresse électronique valide.
Menu Back

Connéxion Associès aux ventes

Réinterprété par Alessandro Michele, le survêtement de la collection Pre-Fall 2018 se pare du motif GG.
Le survêtement possède une longue histoire riche en mutations génétiques et sémiotiques. Né dans l’univers du sport, l’objectif premier de cette pièce était d’offrir une grande liberté de mouvement. Entre les années 70 et 80, les vestes et pantalons assortis, considérés comme un hybride mêlant sport et loisir, ont donné vie à un phénomène de la culture pop : le jogging. Où qu’ils aillent, les gens portaient un survêtement, faisant évoluer le design original en une tenue saine et confortable. Le phénomène doit ses premières apparitions cinématographiques à Rocky Balboa, puis à l’ange du sport Joe Pendleton, incarné par Warren Beatty dans Le ciel peut attendre, représentant tous deux l’archétype du super-héros vêtu de jersey mélangé. Les cours de fitness et d’aérobic hédonistes sur VHS de la non moins héroïque Jane Fonda ont permis à ce nouveau look d’éclater au grand jour.
En 1984, les Jeux olympiques de Los Angeles révèlent au monde entier la suprématie musculaire des États-Unis. Les athlètes médaillés d’or deviennent des célébrités et de véritables surhommes, autant au sens des bandes dessinées que selon la définition de Nietzsche. Désormais coloré, conçu, imaginé et rempli de sens, le survêtement prend la place qui lui est due, tout en conservant les caractéristiques d’un terrain fertile sur lesquelles se sont établies des personnalités hors du commun. Voire semi-divines, mêmes dans la culture pop médiatique. Le survêtement a notamment été porté par Carl Lewis, sprinteur neuf fois médaillé d’or aux Jeux olympiques, surnommé « le fils du vent », ainsi que Florence Griffith-Joyner, l’athlète à la manucure légendaire et au destin tragique qui détient toujours le record du monde du 100 m et du 200 m, ou encore la star du basket-ball, Michael Jordan.
Ainsi a débuté la prolifération de survêtements dans le monde de la géographie, de la musique et de la culture. De l’esthétique techno-chic adoptée par les membres de la jet-set lors de leurs vacances d’Aspen à Saint-Moritz, est né cet ensemble en nylon fluorescent, tel une ode au bien-être et à la détente, rehaussée de notes sophistiquées.  
Pendant ce temps, de la côte est à la côte ouest, les rues gouvernées par l’empire du hip-hop ont toujours été peuplées de velours et de triacétate, utilisant le survêtement comme une seconde peau commune et démocratique. Grâce aux artistes Grandmaster Flash et Run-D.M.C., les vestes et pantalons de survêtement sont devenus des pièces emblématiques de la rue, que ce dernier accorde à des baskets. À travers ses options de personnalisation et symboles sportifs, le survêtement est devenu un look à part entière, permettant d’arborer son individualisme ou son appartenance à un groupe ou mouvement musical. Les Beastie Boys mariaient ainsi leur survêtement à des vestes en jean classiques ou en cuir clouté. Le groupe Stetsasonic en proposait une version intégralement coordonnée, tandis qu’Eric B. and Rakim rehaussaient les leurs d’une touche signée Dapper Dan.
Dans les années 90, le crime organisé a fait du survêtement un symbole de pouvoir discret, contrastant avec la splendeur vestimentaire des années 80, comme en témoigne la série télévisée Les Soprano. S’étendant au-delà des stars et rois du hip-hop, Gucci rend un nouvel hommage à l’emblématique costume deux pièces décontracté, en proposant une version réalisée en tissu jersey technique imprimé du motif GG.
 
En savoir plus Moins d'infos
De la tenue de sport à l’uniforme, la signification du survêtement a été totalement repensée. Le phénomène du survêtement
 

De la tenue de sport à l’uniforme, la signification du survêtement a été totalement repensée. Le phénomène du survêtement
De la tenue de sport à l’uniforme, la signification du survêtement a été totalement repensée. Le phénomène du survêtement
  • Break Dancer at the Roxy, NYC on 24 September 1981.
    (Photo by: PYMCA/UIG via Getty Images)
De la tenue de sport à l’uniforme, la signification du survêtement a été totalement repensée. Le phénomène du survêtement
  • Michel Polnareff: A Jogger In Paris. (Photo by JARNOUX Patrick/Paris Match via Getty Images)
De la tenue de sport à l’uniforme, la signification du survêtement a été totalement repensée. Le phénomène du survêtement
  • American athlete Carl Lewis at the Los Angeles Memorial Coliseum during the Olympic Games, Los Angeles, August 1984. (Photo by Tony Duffy/Getty Images)
VOTRE COMPTE A ÉTÉ BLOQUÉ
Vous avez effectué un trop grand nombre de tentatives de connexion. Veuillez réessayer ultérieurement.
Mot de passe oublié
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Envoyer
Mot de passe oublié
Veuillez saisir l'adresse électronique fournie lors de votre inscription, et nous vous enverrons un lien de réinitialisation du mot de passe.
Merci
Un courriel contenant les instructions pour réinitialiser votre mot de passe vous a été envoyé.

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Il se peut que vous ne puissiez pas utiliser